Estampes contemporaines : nouvelles acquisitions de la Chalcographie du Louvre

François Morellet, Bandes à part, 2006, H. 0,46 L. 0,46 cm

Quand on est étudiant en histoire de l’art, on a droit à quelques (petits) privilèges. Comme considérer que visiter une exposition est une activité studieuse et fait partie de votre « temps de travail ». Ou apprendre les techniques de création de œuvres avec des artistes, des conservateurs, des restaurateurs… La découverte de la gravure par un des membres de la chalcographie du Louvre fut très certainement un des moments m’ayant le plus marqués.

Si la gravure, ou plus exactement l’estampe, est une technique que l’on pourrait qualifier de discrète, elle a cependant ses fidèles et ses amateurs. Art du multiple et de la reproduction – l’estampe ayant pour « première » fonction de reproduire tableaux et dessins et de permettre ainsi leur diffusion à grande échelle –, elle a pourtant toujours revendiqué son originalité et sa part de création dans la reproduction. Le graveur, loin d’être un simple copieur, fait figure de véritable interprète, et est par ailleurs capable de créer ses propres compositions.

En passant commande à des artistes contemporains, la chalcographie du Louvre entretient cette tradition, amenant ainsi des plasticiens à s’intéresser à ce médium et à ses possibilités. Car ses ressources sont nombreuses et ses effets – presque – infinis. Nous avons déjà évoqué ici la lithographie, procédé inventé à la fin du XVIIIe siècle et qui connut un grand développement dans la première moitié du XIXe siècle grâce ses tirages à bas prix. Mais il faut également compter avec le burin, la pointe-sèche, l’eau-forte, la manière noire, l’héliogravure, la photogravure… L’exposition consacrée aux nouvelles acquisitions de la chalcographie du Louvre illustre cette diversité des techniques et la manière dont les artistes invités à créer une œuvre ont su en tirer parti – l’adéquation des moyens et des styles étant, depuis le XVIIe siècle, un des principes cardinaux guidant la main du graveur dans son travail. La présentation conjointe des plaques de cuivre et des tirages permet d’apprécier les techniques de taille, faisant du négatif, sorte de bas-relief qui n’en porte pas le nom, une œuvre à l’instar de l’épreuve.

Giuseppe Penone, Propagazione, 2009, H. 112 L. 76 cm

Claude Mellan, Sainte-Face,1649, burin, H. 42 L.32 cm, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts
Propagazione de Giuseppe Penone n’est pas sans évoquer, par son tracé spiralé, la Sainte-Face de Claude Mellan, estampe exceptionnelle pour laquelle le buriniste avait relevé le défi de réaliser son œuvre en une seule taille. L’artiste italien est loin d’égaler le maître, et joue plus simplement sur les rapprochements formels en apposant au centre des cernes du tronc celles de son empreinte. La question de la ligne semble en effet prédominante dans les œuvres exposées. Tony Cragg couvre sa plaque d’un entrelacs de lignes d’où émergent des corps et des figures. Quant à Richard Deacon, il semble transposer et adapter ses recherches sculpturales à la deuxième dimension. François Morellet, fidèle à lui-même, joue avec notre œil et ses capacités perceptives.

Tony Cragg, Tick-Tock, H. 54 L. 60 cm

Quant à Dove Allouche et Jenny Holzer, ils poussent les capacités de l’estampe presque à ses limites, laissant le spectateur à ses doutes face à ce qui pourrait passer pour une « simple » photographie, cette rivale de toujours qui pourtant n’a pas enterré son illustre aïeule.

Elodie Voillot.

Exposition : La commande contemporaine à la chalcographie du Louvre, à partir de janvier 2012, Arts graphiques, aile Denon, salle des actualités  http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-communique-presse-chalcographie-louvre.pdf

Poster un commentaire

Classé dans Expos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s