Art of the day / He said, she said de Christopher Wool


Christopher Wool, He said she said, 2001, peinture industrielle sur toile de lin, 274,3 × 182,9 cm, collection Thea Westreich/Ethan Wagner, New York

C’est un gribouillage, qui tient autant du griffonnage enfantin que de ceux que l’on découvre aux abords des voies de chemin de fer, des ponts et tunnels. C’est une peinture de rue qui se refuse à la virtuosité du graff ; une naïve fleur noire qui s’épanouit sur un fond blanc.

Pourtant quand on se met à regarder de plus près, suffisamment près pour percevoir le grain de la toile sous la peinture métallique, on perçoit de subtiles nuances. De légers dégradés de gris, des larges coups de pinceau très vite brossés qui, en salissant la surface parfaitement lisse, lui donne relief et texture.

Tracé d’un seul geste, d’une pression continuelle sur la bombe de peinture, le motif dégouline par endroits et sort de son cadre. Le mouvement est sans limite et ne se plie aux contraintes du support ; il le dépasse et se poursuit ailleurs.

La peinture de Christopher Wool n’a que l’apparence de la facilité.

Elodie Voillot.

 

 

1 commentaire

Classé dans Art of the day, Expos

Une réponse à “Art of the day / He said, she said de Christopher Wool

  1. Et puis cette idée d’une corde, contredite par les coulures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s